20 ans à Belgrade
28 février 2018

Avoir 20 ans à Belgrade

“Dans un Etat où le tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, la capitale souffre aussi sa part de misère. même si, depuis trois ans,  la Yougoslavie a réintégré l’ONU et s’est réconciliée avec les puissances occidentales, les années d’embargo, les bombardements de l’Otan, la ruine des grandes industries ont mis le pays à genoux. Etudiants, chômeurs ou actifs, les jeunes Serbes partagent le sinistre privilège d’appartenir à la génération Milosevic et de sortir d’une décennie d’opprobre internationale. « La vie commence à 30 ans » chante un groupe belgradois à la mode. Preuve qu’à Belgrade, 20 ans n’est peut être pas le plus bel âge de la vie.“

Aline Maume (2003)